Comment choisir un nom de domaine ? 

Guillaume
Guillaume
Sommaire

Le nom de domaine est l’un des piliers de votre stratégie de marque et pour cause, il s’agit de l’équivalent de votre adresse postale sur internet. 

En résumé, voici l’anatomie d’un nom de domaine : 

Sans rentrer dans le détail, votre nom de domaine est constitué de deux composants majeurs : 

  • Le nom : ici, il s’agit de Himalaya.
  • L’extension : c’est ce que vous retrouvez après le nom. Dans cet exemple, il s’agit de l’extension .academy

Votre nom de domaine sera probablement le premier point de contact de vos utilisateurs avec votre marque et constitue un atout indéniable pour développer votre visibilité sur le web. 

Mais comment faire pour trouver le bon nom de domaine et surtout ne pas se tromper ? 

Pour vous aider à choisir votre nom de domaine, je vous ai préparé cet article complet pour vous accompagner tout au long de votre réflexion : les critères à prendre en compte, trouver des idées et comment s’organiser pour sélectionner et réserver un nom de domaine. 

1. Les critères à prendre en compte pour choisir son nom de domaine

#1 Choix de l’extension 

Quelle extension de domaine choisir pour votre site internet ? Une grande question 🙂 Vous connaissez sûrement le .com et le .fr Ce sont les extensions les plus répandues, et donc les plus connues.  

Le .com est une extension très populaire avec une dimension internationale. Le .fr est lui aussi incontournable. Il est plutôt utilisé si votre site vise une audience française. 

Pour les internautes, ces deux extensions représentent une marque de confiance, synonyme d’un certain sérieux. 

Vous pourriez donc vous dire : “Moi aussi je vais prendre ces extensions !” Le problème, c’est qu’il est de plus en plus difficile de trouver des noms de domaine de qualité avec ce type d’extension.

Pour cela, il existe de nombreuses alternatives comme : 

  • .net : Extension utilisé pour les activités liés à l’internet
  • .org : Extension utilisé pour les associations et organisation à but non lucratif
  • .io : Extension utilisé dans le domaine des applications web
  • .academy : Extension utilisé pour la transmission de savoir
  • .info : Extension utilisé pour les sites internet informatifs

A vous de faire votre choix. Je vous recommande tout de même d’avoir une extension qui soit pertinente avec la thématique de votre site. 

Pour Himalaya Academy, j’ai utilisé l’extension .academy car il transmet la notion de formation et de transmission de savoir. C’est une extension parfaite pour ce site web.

Si vous utilisez une extension comme .shop, les visiteurs vont s’attendre à une boutique en ligne. Si ce n’est pas le cas, la réaction sera plutôt négative.

#2 Enregistrement sous forme de marque 

Faut-il enregistrer le nom de domaine sous forme de marque ? La réponse est sans appel. Si vous achetez un nom de domaine, je vous recommande de l’enregistrer sous forme de marque sur le site de l’INPI.

Pourquoi ? 

Car le nom de domaine ne constitue pas un droit de propriété intellectuelle. Il ne représente qu’un moyen technique de localisation d’un site internet. 

Pourtant, le nom de domaine est très souvent celui du service ou du produit proposé par une entreprise. C’est pour cette raison que vous devez vous protéger en enregistrant votre nom de domaine sous forme de marque.

Dans les faits, il ne faut pas d’abord acheter son nom de domaine et ensuite l’enregistrer sur le site de l’INPI. Vous devez vérifier sa disponibilité auprès d’un registar et en même temps, effectuer une recherche de disponibilité pour vérifier qu’il n’a pas déjà été déposé (nom identique ou similaire).

Je vous donne un exemple.

Quand j’ai eu l’idée d’Himalaya Acacedmy, j’ai vérifié que le nom de domaine était disponible auprès d’OVH et j’ai vérifié sur le site de l’INPI que la marque n’était pas déjà exploitée. Comme tout était ok, j’ai acheté le nom de domaine et déposé la marque auprès de l’INPI. 

Vous pouvez faire cette recherche vous-même ou bien externaliser cette tâche auprès de l’INPI ou d’un professionnel tel qu’un avocat.

Retenez qu’un nom de domaine peut être tout à fait disponible auprès d’un registar mais déjà exploité sous forme de marque. Dans ce cas là, trouvez un autre nom de domaine afin d’éviter des poursuites judiciaires…

#3 Facilement mémorisable, prononçable et pas trop long

Idéalement, votre nom de domaine doit être facilement mémorisable. Cela ne signifie pas qu’il doit être simple. Plus votre nom sera commun, plus il sera mémorisable à court terme. A l’inverse, il sera moins mémorisable sur le moyen long terme. 

Un nom de domaine mémorisable doit susciter la surprise, l’émotion, un sourire, quelque chose qui marque l’esprit une fois l’exposition à la marque passée.

Attention à la longueur de votre nom de domaine. Celui-ci peut contenir jusqu’à 67 caractères (lettres, chiffres et traits d’union). Cela ne veut pas pour autant dire que vous devez trouver un nom avec 67 caractères. 

Je vous conseille de privilégier un nom de domaine court qui soit le plus court possible. Pour les internautes, ce sera plus facile à taper au clavier. 

D’ailleurs, pensez également à ce que votre nom de domaine soit facilement prononçable. Les internautes apprécieront et seront plus disposés à l’écrire correctement. 

#4 Quid des traits d’union et des chiffres

Dans un nom de domaine, tous les caractères spéciaux sont interdits, tous, sauf un : le trait d’union. Il représente donc la seule manière d’intégrer un espace entre deux mots. Mais devriez-vous inclure des traits d’union dans votre nom de domaine ?

Dans l’absolu, l’utilisation des traits d’union ne sont pas proscrits. Tout dépend du contexte dans lequel vous êtes. 

Vous pouvez être dans la position où le trait d’union rend votre nom de domaine plus lisible et donc plus facile à comprendre et à retenir. C’est le cas d’une entreprise locale par exemple. Le trait d’union permet de séparer le lieu géographique (une ville par exemple) du nom du produit ou de l’industrie. 

Exemple : entreprise-orleans.fr

Dans tous les autres cas, je ne vous conseille pas d’utiliser le trait d’union, ni les numéros d’ailleurs. Il s’agit d’une sorte de règle implicite. 

En résumé, choisissez un nom de domaine simple. Inclure des chiffres et des traits d’union dans votre nom de domaine rend la tâche trop compliquée et difficile à communiquer verbalement. De plus, certains internautes les considèrent comme étant associés à du spam… 

#5 Original pour ne pas ressembler aux autres

Choisissez un nom de domaine original pour votre site. D’abord pour être mieux reconnu auprès des internautes, mais également pour ne pas s’apparenter à un autre site qui aurait un nom de domaine similaire ou proche.

Le principal risque est d’être mal identifié et de vous créer bêtement un concurrent ! 

Lorsque j’ai créé Yakaygo en 2017, nous n’avions pas anticipé qu’un autre site avait un nom très similaire au notre : Yakago. Le même nom sans le “Y”. Cela ne nous a pas empêchés de nous développer car l’autre site n’a pas poursuivi la même trajectoire de développement que nous. Dans le cas inverse, cela aurait pu nous contraindre à changer de nom… 

#6 Cohérent avec votre image de marque 

Le nom de domaine doit correspondre à votre activité actuelle. Jusque là, rien d’illogique. Mais vous devez également penser à vos activités potentielles sur le moyen/long terme. 

Si votre entreprise vise un lancement dans les pays d’Europe ou une diversification dans quelques années par exemple, mieux vaut en tenir compte au moment du choix de votre nom de domaine. 

Choisissez un nom facilement prononçable et adéquat dans les pays visés, ou assez neutre pour dénommer l’activité future. 

Par exemple, votre nom pourrait avoir une signification particulière dans un autre pays. La marque Bledina (alimentation pour bébé) signifie prostituée en Russe… Le développement risque d’être compliqué dans ce pays. 

#7 Ne soyez pas trop descriptif 

Quand on choisit un nom de domaine pour son site, la tendance naturelle est de donner un nom très descriptif à son activité. 

Dans la pratique, c’est très difficile. D’autres personnes ont eu l’idée bien avant vous et ont déjà réservé le nom de domaine. Vous pourriez choisir le même nom avec une extension différente mais cela serait beaucoup trop ressemblant. 

De toute manière, cette pratique est à bannir car elle produit des noms qui ne sont pas du tout mémorisables.

Privilégiez un nom de domaine peu (ou pas) descriptif et surtout, trouvez un nom original. C’est la bonne marche à suivre pour donner de la personnalité à votre site. De plus, ce sont des noms de domaines qui sont plus facilement disponibles. 

Même si le nom de domaine ne raconte pas exactement ce que vous faîtes, il peut créer plus facilement une connexion avec vos visiteurs.

Voici quelques exemples de nom peu descriptif/original : 

  • Nuoobox.com : cette marque propose des cosmétiques bio et naturels. Le nom de domaine intègre un mot clé qui à priori ne veut rien dire : nuoo (contraction de « nude » et des « o » de organique et oxygène) et un mot clé descriptif : “box”. 
  • Qonto.com : cette marque est un établissement financier 100% en ligne s’adressant aux entreprises et aux indépendants. Le nom de domaine est un dérivé du mot italien “quanto” qui signifie “combien”
  • Blablacar.fr : Cette application permet de mettre en relation des conducteurs qui voyagent avec des places libres avec des passagers recherchant un trajet. Le domaine intègre le mot clé “car” qui donne un premier indice (car = voiture en français). 

2. Comment trouver des idées de nom de domaine ? 

Méthode #1 : Intégrer des mots clés appartenant à l’univers de votre marque  

C’est la première méthode par laquelle je vous recommande de passer. Il s’agit de lister tous les mots clés appartenant à l’univers de votre marque. 

Avec cette liste, vous pouvez essayer plusieurs combinaisons possibles entre ces différents mots clés ou bien en les ajoutant sous forme de préfixe ou de suffixe à votre idée de nom de marque. 

Par exemple, je souhaite trouver plusieurs mots clés autour de la naturopathie. Voici quelques exemples de mots clés qui me viennent à l’esprit : soin, santé, naturelle, corps, alimentation, médecine, prévention, auto-guérison, vitalité, hygiène, guérison, …

A partir d’une base de mots clés comme celle-ci, vous allez pouvoir générer vos premières idées. 

Méthode #2 : Utiliser un générateur de nom de domaine 

Ce n’est pas la méthode la plus qualitative à mes yeux. Cependant, elle peut vous générer des idées auxquelles vous n’auriez pas pensé.

Il existe de nombreux générateurs de nom de domaine. Voici ceux que j’ai déjà utilisé : 

  • Lean Domain Search : Créé par WordPress lui-même, Lean Domain Search est sans doute le générateur de noms de domaine le plus utilisé. Commencez avec un seul mot-clé et cliquez sur le bouton “rechercher.” L’outil vous donnera des centaines d’idées de noms de domaine.
  • Bust A Name : Il permet d’ajouter plusieurs mots clés à une liste et vous propose des combinaisons entre ces mots clés
  • Panabee : Entrez deux mots dans la barre de recherche et Panabee vous listera des centaines de combinaisons possibles

Méthode #3 : Aidez-vous de votre entourage

Après avoir fait une première sélection d’idées de nom de domaine, testez-les auprès de votre entourage à l’occasion d’une petite soirée entre amis ou bien en famille. 

Tout le monde aime donner son avis et surtout, votre entourage vous donnera sûrement de nouvelles idées. 

Mettez toutes vos idées sur la table et posez des questions : lequel est le plus facile à écrire ? lequel est le plus facile à mémoriser ? lequel reflète le plus l’identité de l’entreprise ? etc…

Cette séance de brainstorming improvisé risque de durer plus longtemps que prévu 😉

Méthode #4 : Session Brainstorming

A l’opposé des séances de brainstorming improvisées avec votre entourage, il y a les séances de brainstorming préparées. 

Pour trouver un maximum de noms, vous devrez préparer votre séance avec des règles claires pour tirer le meilleur parti de votre séance de réflexion. 

Utiliser cette check-list : 

  • Le lieu et l’horaire : Trouvez un lieu inspirant, lumineux et surtout ouvert. Un environnement créatif peut être une source d’inspiration supplémentaire. Programmez votre séance plutôt le matin.
  • Durée de la séance : environ 1 heure
  • Le matériel à prévoir : Apportez des stylos et plein de post-its. Si vous avez un tableau blanc, des marqueurs, un sablier et un ordinateur portable, c’est encore mieux. 
  • Le briefing : Donnez les objectifs de la séance de brainstorming. Dans notre cas : trouver des idées de noms de domaines. Donnez également les critères importants dans le choix du nom de domaine.
  • Les personnes : choisissez différents profils pour maximiser vos résultats. Ne soyez pas trop nombreux (6 personnes maximum)
  • Les techniques de brainstorming : utilisez 3 à 4 exercices de brainstorming (15 min par exercice)
    • Exercice 1 : Prenez plusieurs post-its et imaginez (chacun) cinq mots qui n’existent pas pour décrire votre activité.
    • Exercice 2 : A partir d’un mot clé, trouvez (chacun) 5 préfixes et 5 suffixes que vous pouvez ajouter à ce mot clé.
    • Exercice 3 : A partir d’une liste de mots clés, générez (chacun) 5 combinaisons originales

Méthode #5 : Traduire des mots dans une autre langue

Vous pouvez utiliser certains mots clés qui caractérisent votre univers de marque et les traduire dans plusieurs langues étrangères. 

Vous pouvez traduire des mots en anglais, bien sûr, mais pas seulement. Pensez également à toutes les autres langues, qu’elles soient proches ou très éloignées du Français. 

Par exemple, le site maisonmadera.com utilise le mot “madera” qui signifie “bois” en espagnol. 

Cette technique permet de générer des noms de domaine à la fois courts et originaux, ce qui facilite la mémorisation.

Méthode #6 : Utiliser son nom

Dans certains cas de figure, utiliser son nom et son prénom pour son nom de domaine peut s’avérer judicieux. C’est le cas par exemple de personnes qui se lancent en freelance/indépendant pour vendre des services à des entreprises ou des particuliers. 

Par exemple, j’utilise le nom de domaine guillaumebeaurepaire.fr pour mon propre site. Ici, j’expose mon parcours entrepreneurial, mes réflexions et mes références. Je n’ai rien à vendre sur ce site mais je redirige mes visiteurs sur Himalaya Academy.

Méthode #7 : Dans votre salle de bain le matin

Parfois, on a des idées de noms de domaine dans des endroits improbables. C’est le cas de la douche le matin avant de partir au travail par exemple 😉 

Votre créativité est parfois boostée à certains moments de la journée et vous réfléchissez sans même en avoir l’intention. 

Gardez toujours un bloc note ou votre téléphone portable près de vous pour être prêt à écrire toutes les idées qui vous passent par la tête. Vous trouverez peut être votre idée de nom de domaine en étant aux toilettes… 

3. La méthode pour sélectionner et réserver son nom de domaine 

Choisir un nom de domaine est avant tout une question de méthodologie. Suivez 

  1. Listez toutes vos idées de nom de domaine dans un fichier excel. 
  2. Indiquez si le nom de domaine respecte l’ensemble de vos critères (mémorisable, facilement prononçable,…)
  3. Vérifiez la disponibilité du nom de domaine sur domainr.com
  4. Vérifiez si votre nom n’est pas similaire ou identique à un autre site sur le site data.inpi.fr
  5. Réservez votre nom de domaine auprès d’un registar comme OVH, Ionos ou bien O2switch. Il suffit de taper le nom de domaine, l’ajouter au panier et le réserver. 

4. Des questions à propos du choix du nom de domaine ?

Nous voilà arrivés à la fin de cet article. J’espère qu’il vous aura été utile et surtout qu’il vous aura permis d’avancer dans votre réflexion.

N’hésitez pas à passer du temps sur ce sujet car une fois que vous partez sur un nom de domaine, vous serez très engagé et ne pourrez pas revenir en arrière. 

A titre d’exemple, j’ai passé plus de 5 mois avec mon équipe pour trouver le bon nom de domaine pour la plateforme que j’ai créé en 2017 : Yakaygo.com (ancienne plateforme de réservation d’activité de plein air)

Comment nous l’avons trouvé ? Et bien, il y a presque toutes les lettres de kayak à l’intérieur, un clin d’œil à mon activité. Et puis, il y avait la notion de “Go”, pour dire “On y va”. 

N’hésitez pas à me faire part en commentaire de vos interrogations sur le choix de votre nom de domaine. J’y répondrai avec plaisir. 

Enfin, sachez que si vous voulez aller plus loin dans la création de votre site, nous avons créé une formation WordPress complète pour vous guider à chacune des étapes de création de votre site. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Guillaume
Guillaume
Fondateur et CEO Himalaya Academy, j'aide les entrepreneurs à développer leur présence en ligne et à générer de nouveaux prospects/clients grâce à des formations en ligne. Entrepreneur depuis 2017, j'ai monté plusieurs entreprises dans le domaine du digital. Plus qu'un métier, c'est avant tout pour moi une passion qui m'anime au quotidien. Côté perso, je pratique le canoë-kayak et la course à pied. Les activités de plein air, l'aventure et les long cours d'eau me permettent de me ressourcer au quotidien.
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Vous aimerez sans doute les articles suivants

0
Nous aimerions avoir votre avis :)x